Quelle que soit la taille de leur entreprise, tous salariés se voient dans l’obligation de respecter leur devoir et leur obligation. Mais quels sont ces devoirs ? Le présent article fait le point.

Le respect du contrat du travail

La signature d’un contrat de travail devient une étape obligée après avoir décroché un travail. Il est à noter, dans ce cas de figure que cette convention est négociable, mais à l’issue de sa signature, celle-ci doit être respectée rigoureusement par l’employeur et l’employé. Ce dernier est notamment contraint d’exécuter personnellement et de manière consciente le travail prévu par cet accord. Celui-ci doit, entre autres, considérer avec déférence le règlement intérieur de la société. Également, il est tenu de respecter l’organisation du travail tel que les horaires, l’hygiène, la sécurité et la discipline. Par ailleurs, le salarié se doit de s’abstenir de tout acte susceptible d’être contraire aux intérêts de l’entreprise. De même, celui-ci n’a pas le droit de se servir de ses fonctions à des fins des avantages particuliers, sans l’autorisation de son employeur.

Le respect de la confidentialité

Il est interdit aux salariés de divulguer toutes les informations confidentielles que celui-ci a connaissance durant l’exercice de ses fonctions. C’est surtout le cas d’une obligation de discrétion. Toutefois, cette dernière s’applique uniquement à des informations qui présentent objectivement un caractère confidentiel. Il peut s’agir entre autres d’un document financier ou bien d’un secret de fabrique. Cette obligation ne doit pas tout de même affecter la liberté d’expression de chaque salarié.

La sanction, conséquence de l’irrespect des obligations nées du contrat

Le non-respect du contrat du travail, le non-accomplissement des obligations ou la violation des devoirs du salarié vis-à-vis de son travail peut causer de sanction. Dans ce cas de figure, le salarié se voit dans l’obligation de respecter cette dernière. Autrement dit, celui-ci doit engager sa responsabilité pénale le cas échéant. À titre informatif, la sanction disciplinaire peut entrainer un licenciement dans certains cas.

Pour conclure, le salarié se doit de respecter le contrat du travail et les disciplines au sein de l’entreprise. En contrepartie de ses devoirs et obligations, celui-ci dispose de nombreux droits durant l’exercice de ses fonctions.