Quelle est la rémunération exacte d’un avocat ? Quels sont ses horaires ? Voici des questions auxquelles il est difficile de répondre avec exactitude, car beaucoup d’éléments entrent en jeu et ils doivent être pris en compte.

Les honoraires d’un avocat

Il est difficile de connaitre avec exactitude les honoraires d’un avocat. Le calcul de ces honoraires dépend souvent de plusieurs critères qui peuvent intervenir et changer le montant des honoraires. Malgré tout ceci, l’avocat reçoit une compensation financière de la part de son client pour le travail qu’il a effectué. Ce travail consiste à l’exécution de plusieurs tâches qui dépendent du besoin du client. Il peut s’agir d’un besoin de représentation ou de défense devant une juridiction. Un avocat peut aussi être consulté pour la rédaction d’un contrat. Toutes ces prestations intellectuelles et bien d’autres font partie des éléments qui constituent les honoraires d’un avocat.

L’inexistence d’un barème

En France, il n’existe pas un barème clairement établi sur lequel peuvent s’appliquer les avocats pour fixer leurs honoraires. Ils disposent cependant de méthodes leur permettant de calculer leurs honoraires. Parmi ces méthodes, on peut citer le taux horaire. Il s’agit d’un moyen de calculs qui prend en considération le temps passé sur un dossier. Le taux horaire fixé par l’avocat est très souvent relatif à sa notoriété ou encore aux compétences qu’il possède par exemple une spécialisation dans un domaine précis. Le forfait par prestation est aussi un moyen de calcul des honoraires en désignant un tarif forfaitaire pour chaque type de prestations et les fréquences d’utilisation. Ce modèle de facturation s’apparente plus à une sorte d’abonnement. Cependant, même s’il n’existe pas de barème sur lequel s’appuyer, cela ne veut pas dire que les avocats se laissent aller à fixer des honoraires trop élevés. L’ordre des avocats veille à ce qu’il n’y ait pas de dérive dans ce domaine.

Les frais complémentaires

Outre les frais honoraires, le client doit aussi régler certains frais qui sont liés au traitement de son dossier. Ces frais concernent souvent les démarches administratives qu’il faut effectuer pour monter un dossier comme les frais de timbres, les appels téléphoniques, la duplication de certains papiers par photocopie ou encore certains frais de déplacement. Au-delà de cela, ce que l’on appelle les rebours de l’avocat, c’est-à-dire les sommes concernant les frais d’huissiers ou de tout autres personnes ayant apporté sa contribution à l’élaboration du dossier, doivent être remboursées ou données à l’avance à l’avocat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *