Actuellement, un très grand nombre de couples décident de divorcer pour diverses raisons. Cette décision ne doit pas être prise à la légère. Cela nécessite une réflexion et surtout un budget. Il faut savoir qu’il existe des honoraires à payer aux avocats lors de cette procédure.

Combien coûtent les services d’un avocat lors d’un divorce ?

Dans une procédure de divorce, il faut faire appel à un avocat correspondant aux attentes. Or, le divorce peut être très coûteux en fonction de la gravité de celui-ci, des sommes en jeu et même de l’avocat lui-même. Les honoraires pour ce professionnel représentent une grande partie des frais de justice. Ils varient d’un professionnel à un autre tout en tenant compte de plusieurs paramètres. Mais selon l’article 72 de la loi n° 91-647 du 10 juillet 1991, les avocats sont obligés de fixer leurs propres honoraires. Ces derniers peuvent être forfaitaires ou horaires. Lorsqu’il s’agit d’un divorce, le tarif est généralement horaire. L’avocat est payé à l’heure sauf en cas de divorce à l’amiable.

Les différentes modalités de rémunération d’un avocat en cas de divorce

Les honoraires d’un avocat en cas de divorce peuvent être de différentes sortes. Le choix est déterminé par le client et le professionnel lui-même. On a les honoraires forfaitaires qui sont utilisés principalement pour la rédaction de contrats, des actes, des procédures bien délimitées. Dans ce type, le tarif fixe est défini dès le départ. Ensuite, il existe les honoraires au résultat où l’on paie l’avocat selon le résultat de la procédure. Après, on peut choisir les honoraires au temps passé qui est basé sur son tarif horaire. Ici, les honoraires sont calculés au prorata du temps passé par l’avocat.

Enfin, le dernier type d’honoraire est l’abonnement. Cette modalité est utilisée si l’on décide de faire régulièrement appel à un avocat.

Les différents paramètres à considérer dans les tarifs honoraires des avocats

Quel que soit le mode de tarification choisi, l’avocat doit considérer de multiples paramètres avant d’établir ses honoraires. Le premier concerne la complexité de l’affaire. Les honoraires d’avocat lors d’une affaire de divorce par consentement mutuel ne sont pas les mêmes que ceux lors d’une affaire de divorce contentieux. Ensuite, il prend en compte la nature de la prestation. Il faut savoir que les avocats proposent des services variés. Cela va de la rédaction d’acte à la défense devant un tribunal, en passant par le conseil juridique. Ainsi, le tarif dépend de la prestation offerte à savoir une consultation, une assistance, une représentation judiciaire et une rédaction d’acte.

Ce n’est pas tout, un autre paramètre à considérer aussi dans les honoraires d’un avocat est sa notoriété et son expérience. Plus, il dispose d’une solide expérience, plus ses tarifs sont élevés.